Obésité, Boulimie et Anorexie.
Tabagisme et Addictions mineures (cannabis, thé, café, chocolat).

Introduction

Après ma formation en médecine (Oxford et Cambridge), et des internats à Londres et à l’hôpital Américain de Paris, j’ai spécialisé en psychiatrie (Hôpital St Anne à Paris) et psychanalyse (Ecole Freudienne de Paris). Je travaille comme psychanalyste, psychiatre et psychothérapeute dans mon cabinet dans le 13e arrondissement depuis 25 ans. J'ai travaillé longuement comme psychiatre à l’hôpital St Anne. Ces derniers dix ans je travaille plus en ville comme un psychothérapeute et psychologue spécialisé. Mes sujets d’intérêts sont la boulimie, l'anorexie et l'obésité d'une part, et le tabagisme et les addictions mineurs (le cannabis, le thé, le café et le chocolat) d'autre part.

Mon cabinet de psychologie est dans le 13e arrondissement de Paris, mais je travail aussi par téléphone, email et vidéo. Actuellement, j'ai des patients en psychothérapie en Amérique, Suisse, Inde et Angleterre, en plus de mes patients à Paris.

Nous, psychologues et psychothérapeutes, avons à réparer les troubles ou des pannes de la personnalité: manque de confiance, inhibitions, dépression, crises d'angoisse, problèmes scolaires, difficultés sexuelles... Ces pannes peuvent être petites ou dévastatrices. Mais la bonne nouvelle, c'est qu'elles peuvent presque toujours être réparées. Si vous fonctionniez avant, vous pouvez être mis de nouveau ensemble, aussi bien qu'avant et parfois mieux qu'avant.

Spécialisé dans la boulimie et le tabagisme

En plus de mon travail en psychologie général, pour les vingt dernières années, j'ai pris un intérêt particulier pour les problèmes de la boulimie et le tabagisme. (La boulimie est étroitement liée à l’anorexie, et les mêmes mécanismes sont en jeux dans l’obésité et le grignotage. Similairement, le tabagisme est lié à des addictions mineurs tels qu’au cannabis, thé, café et chocolat.)

Ma thèse est que ces deux conditions, de manger trop et de fumer, sont d'abord des troubles psychologiques. Pour arrêter de trop manger ou de fumer, le patient doit d'abord faire un changement psychologique interne. La lésion primaire se trouve dans le logiciel psychologique inconscient du sujet, le software, et non pas dans le hardware du cerveau ou le corps.

Dans ces deux conditions, il y a une insatisfaction psychologique, une incomplétude, une frustration qui est logée à l'intérieur du sujet. Ce manque s’exprime de temps à temps par le besoin de la nourriture ou la cigarette. Mais le manque originel est un manque psychologique. Il y a un trouble psychologique qui ronge le sujet de l’intérieur, qui est à l’origine de cette envie de manger ou de fumer. Ainsi, logiquement, ce manque ne peut être comblé que par un changement ou un traitement psychologique. Les médicaments n’ont aucun rôle utile.

Merci de voir dans les sections pertinentes de ce site, un résumé de mes idées sur ces deux sujets et les mécanismes en jeu.

Les troubles de l'alimentation (anorexie mentale, la boulimie, et les troubles alimentaires atypiques, y compris l'hyperphagie boulimique) touchent principalement la population féminine et sont pensés impliquer environ 3% des femmes âgées de 16 à 35 ans dans les pays occidentaux. Beaucoup de ces femmes sont prises dans une bataille avec elles-mêmes pour être mince. Ces troubles sont particulièrement fréquents dans certaines professions – actrices, danseurs, mannequins, gymnastes, jockeys… qui ont besoin de garder leur poids vers le bas professionnellement. Elles sont constamment sur un régime alimentaire, en utilisant leur pouvoir de volonté, qui se décompose. Elles mangent, elles vomissent, et puis elles recommencent. Elles sont prises dans un cercle vicieux. Quand il n'y a pas de problème psychologique sous-jacente grave, avec l'aide, elles peuvent être assez rapidement guéris. Mais malheureusement, il n’est pas toujours si simple et il y a souvent un problème psychologique plus profond, y compris cette envie d'être mince.

Une jeune fille qui commence un régime alimentaire peut sombrer dans l'anorexie. Il est important de traiter cela rapidement parce que c'est une maladie grave. La même chose avec la boulimie. La boulimie précoce chez une personne jeune est plus facile à traiter. La boulimie avec vomissements de longue date prend plus de temps pour traiter, parce que le symptôme devient une habitude, un comportement automatique, comme fumer la cigarette. Mais ces deux conditions sont réversibles, avec un certain travail psychologique avec un thérapeute compétent.

Si vous êtes un fumeur qui veut arrêter, je peux vous aider aussi, avec de bonnes chances de succès après un suivi de quelques mois. Vous n'avez pas besoin des médicaments ou la volonté, mais un travail psychologique sur vous-même.


La cure par la parole et par l’écriture

Ce travail psychologique sur vous-même est appelé le «talking cure», que tous les thérapeutes (psychiatres, psychanalystes, psychologues, psychothérapeutes) utilisent dans une certaine forme. Les psychanalystes ont une version spéciale de psychothérapie, inventée par Freud (association libre). Mon travail m'a amené à développer une amélioration à cette méthode, que vous pouvez appeler la cure par l’écriture, que j’ai adaptée au traitement de la boulimie et le tabagisme. J'écris mot pour mot ce que dit le patient et nous relisons ce texte avant chaque nouvelle session. La méthode est un prolongement de la cure par la parole. L’hypothèse est que l'écriture du discours du patient et la relecture effacent le texte défectueux à l'intérieur du patient plus complètement que la cure de parole seul. Jetez un coup d'œil sur ce site. Je rencontre beaucoup de succès chez les patients qui continuent le traitement pendant quelques mois.

Je participe dans la recherche sur ces sujets avec mes collègues psychiatres et psychologues des services de troubles alimentaires et de tabagisme de certains hôpitaux à Paris et Oxford. J'espère publier mes propres recherches bientôt.

Je suis un médecin non conventionné. Si vous avez une assurance (une mutuelle) et la sécurité sociale, le traitement n'est pas cher. Le premier entretien est gratuit.

Il est peut être temps de donner ce coup de téléphone, que vous avez retardé si longtemps!
01 47 07 55 28
Courriel:
Psychologue, psychothérapeute et psychanalyste
Anciennement psychiatre attaché de consultation à St Anne


Adresse


65 rue Pascal
75013 Paris
Code : (sur la porte de fer de la cour) 1418
Bus : 47 83 91 21 27
Métro : Gobelins ligne 7 et Glacière ligne 6.

Tél. : 01 47 07 55 28
Fax : 01 43 37 11 46
Mail :

 


Le Docteur Harbans Nagpal, psychanalyste et psychothérapeute, vous accueille dans le 13ème arrondissement de Paris.